Rachat de retard de loyer

rachat retard loyer – Rachat Crédit Conseil

Rachat retard de loyers, retard d’impôts, retard sur les charges de copropriété…

Vous avez un retard de loyers, un retard d’impôts sur le revenu ou fonciers (taxe d’habitation, taxe foncière) ou bien un retard sur les charges de copropriété…, vous cumulez à ce retard, des crédits, il est possible d’envisager un rachat de crédits incluant les factures en attente, les retards et les crédits existants. Votre situation n’est pas exceptionnelle. L’endettement jusqu’alors acceptable est devenu insupportable et met en péril votre budget.

Payez vos retards de loyers, vos retards d’impôts, vos retards de charges tout en assainissant vos crédits, le regroupement de crédits peut être la solution.
Lors de votre demande de rachat de crédits n’oubliez pas de mentionner vos éventuels retards de loyers, retard d’impôts …

En cas de rachat retards de loyers, les établissements de rachat de crédits demandent fréquemment la mise en place d’une cession de salaire afin de garantir à la Banque le bon paiement de la nouvelle mensualité.

En cas de rachat retards d’impôts importants portant notamment sur 2 années voire plus, les établissements de rachat de crédits demandent la mise en place d’une cession de salaire afin de garantir à la Banque le bon paiement de la nouvelle mensualité, la cession sur salaire n’est systématique, par contre c’est un élément important qui peut favoriser l’acceptation de votre dossier de rachat de crédits. Si le rachat retards d’impôts se fait dans le cadre d’un rachat de prêts hypothécaire aucune cession n’est demandée.
Si au moment du montage du dossier de rachat de crédits sans garantie hypothécaire, vous avez déjà un avis tiers détenteur (ATD) relatif aux impôts, la cession sera imposée.

Pour plus d’informations sur rachat retard loyer

LE MECANISME DE LA CESSION SUR SALAIRE en cas rachat retards de loyers

La cession sur salaire est une démarche volontaire du client (donc avec son accord), qui demande à son employeur de verser directement la mensualité du prêt de rachat à l’établissement de crédit qui le refinance, l’employeur n’est aucunement informé de l’objet du prêt réalisé, le montant de la mensualité est prélevée chaque mois sur son salaire, l’emprunteur perçoit quant à lui son salaire net de tout remboursement de crédit. Il ne faut pas confondre la cession sur salaire et la saisie sur salaire (conséquence d’une décision de justice)

Share: